Diégèse  dimanche 18 août 2002


ce travail est commencé depuis 961 jours et son auteur est en vie depuis 15414 jours (2 x 3 x 7 x 367 jours)
2002

ce qui représente 6,2346% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




La voiture s'est arrêtée près de moi, dans la contre-allée du Bois de Boulogne et le conducteur est sorti, disparaissant rapidement dans les buissons, pris d'une frénésie bizarre. J'ai regardé les sièges, le cendrier est encore plein de mégots de cigarettes blondes. Une cigarette fumait encore, avec un peu de rouge à lèvres abandonné, avec le souffle du ventilateur qui faisait voler la fumée. Je suis rentré en suivant cette petite ceinture de train chic, passant entre les immeubles fermés pour les vacances. Les nuages devenaient plus nombreux et épais le long de la voie ferrée, la lumière s'adoucissait, rendait obscures les petites pensées, les attentes, l'angoisse tapie, ratiboisée par le soleil et tu es là, je te regarde, malhabile dans les retrouvailles, dans l'assaut de questions qui ne seront pas posées, ou plus tard, avec un peu de vin, dans le sommeil discret du soir, sous la pluie, entièrement, mais je ne regarde plus que ton absence.
 















2001 2000