Diégèse  vendredi 23 août 2002


ce travail est commencé depuis 966 jours et son auteur est en vie depuis 15419 jours (17 x 907 jours)
2002

ce qui représente 6,2650% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




J'ai accepté sans plaisir le déjeuner dans une de ces rues bon enfant qui montent vers Pigalle, qui se donnent une toute bonne conscience de ne pas se prostituer tout à fait, pas au sexe, à une gentille vie de famille enrichie. Mais j'ai goûté les vins, j'ai souri, et je me suis amusé de tous les mots qui parlent, qui nient la sociabilitéTu n'es pas là, comme jamais, et je ne dois pas m'inquiéter, jamais, comme jamais plus, avec du goût de vin dans la bouche, un peu de vin encore. Je cesse d'imaginer que tu pleures, que tu cries, qu'il faut encore de la pitance de mots pour justifier ton désir, et le mien, qui se donne à voir, que tu entends des soirs entiers, comme une idée d'amour, un instant arrêtée qui taraude et qui menace l'oubli. Le mois avance dans l'oubli de soi.
 
















2001 2000