Diégèse  dimanche 25 août 2002


ce travail est commencé depuis 968 jours et son auteur est en vie depuis 15421 jours (7 x 2203 jours)
2002

ce qui représente 6,2772% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Le dimanche est nuit entière, fatigue molle dès le soir et les bars ouvrent et ferment leur porte à l'obscurité, se dissimulent dans le tabac, les odeurs des gens, trop fortes, toujours. Je suis resté place Gambetta jusqu'à ce que le café ferme. A la sortie, l'air était chaud et mes vêtements sentaient l'alcool et le tabac. Je prends un taxi pour rejoindre le centre et le chauffeur écoute la chanson arabe que j'écoute quand je veux pleurer. La ville nocturne en sort cependant inchangée, la chaleur est trop forte et l'on ne pense à rien d'autre qu'à boire doucement de l'eau fraîche, trop froide et la nuit, les corps ne se cherchent pas vraiment, oublieux de leur désir pour rester un peu calmes. Le calme se donne, se prend, s'amenuise dans le sommeil.
 














2001 2000