Diégèse  lundi 26 août 2002


ce travail est commencé depuis 969 jours et son auteur est en vie depuis 15422 jours (2 x 11 x 701 jours)
2002

ce qui représente 6,2832% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Je n'ai plus de promenade à faire dans Paris, cinq jours de désœuvrement, de musique, cloîtré, dans la pluie. Avant que le téléphone ne sonne, je me suis endormi deux fois. J'entends les bruits de la rue et je sais que malgré la pluie, tout l'espace extérieur est occupé par les couples qui s'ennuient et la solitude les rend plus bruyants et présents encore, avec leurs phrases qui blessent, qui écorchent un peu l'autre et en réponse, et non, ça ne va pas, ça déchante. So I walk a little too fast. Et tu ne me rattrapes pas, tu ne me rattraperas pas. Je rentre vite, on ne sait jamais, la nuit peut me prendre puisque tes bras sont ailleurs, serrant le vide des autres corps, et le vide, encore terrassant.
 













2001 2000