Diégèse  lundi premier avril 2002


ce travail est commencé depuis 822 jours et son auteur est en vie depuis 15275 jours (52 x 13 x 47 jours)
2002

ce qui représente 5,3813% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




C'était une blague, un ennui supplémentaire de premier avril, un poisson, une défaite et je ne retrouverai jamais Mathieu. Toutes ces pistes italiennes, ces notations coûteuses ne servent à rien. Toutes les pistes sont coupées : Samarcande, la Turquie et ses monastères vides, seule Venise a marqué son intérêt pour l'affaire, dans ses brumes et ses nuages doux, évaporés déjà. Venise me revient en tourbillon dès que je suis à Paris, la ville évanouie, longée sans cesse par ses lidos, une Italie qui n'en revient pas. Mais, dans la donne malencontreuse des cartes, j'ai eu la douleur d'avoir perdu ta présence et ta voix même qui fait défaut, Dans la tendresse des mots, tu ne reviens jamais, toi, comme une Venise engloutie, déchirée sous la danse comme une pirouette.
 




















2001 2000