Diégèse  vendredi 5 avril 2002


ce travail est commencé depuis 826 jours et son auteur est en vie depuis 15279 jours (3 x 11 x 463 jours)
2002

ce qui représente 5,4061% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




zig zag Je ne sais pas si je vais me souvenir longtemps du spectacle ahuri qui nous a été proposé, ta voix sur le téléphone plus tard, qui dit que le temps passe, que tu ne m'aimes plus tant, plus tant que ça. Il n'y avait pas de soleil sur Paris aujourd'hui. Tu devais revenir de là où tu étais, tu devais rentrer, recommencer à surgir dans mon espace bordé, l'effaroucher et partir, revenir te blottir sans donner pour autant une promesse d'amour. Quand j'aurai accompli le chemin de cette vie sans cesse, qui marche sur la tête des mots d'amour sans connaître l'amour, que dirai-je de toi ? Quand je rentre sur l'autoroute, assommé par toutes ces installations gavées, que je regarde les panneaux de direction comme des signes indicateurs de rien, que je me perdrais bien au bord du fleuve dans la contemplation nauséeuse de la fête, quand je reviens sans toi, que diras-tu de moi ? Je vais dormir tôt, assailli d'images mauvaises, mélangées d'effets sonores et d'images fractales, comme si l'imagination ne devait jamais s'arrêter.
 













2001 2000