Diégèse  dimanche 7 avril 2002


ce travail est commencé depuis 828 jours et son auteur est en vie depuis 15281 jours (7 x 37 x 59 jours)
2002

ce qui représente 5,4185% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Je n'arrive pas à imaginer que la semaine prochaine sera indienne, indolemment indienne avec des saris et de l'épice odorante, de la douceur et des points rouges sur le front des femmes. Je suis à Paris, tellement à Paris, regardant les coins de rue comme des apparitions de toi, comme toi. Je suis revenu avec ce manque imbécile, et tout désir évanoui. Je suis revenu comme on revient dans un jeu vidéo, avec l'envie folle de te heurter, de t'embrasser et de mourir, enfoui finalement. Je me promène et je cache en dedans un peu de larmes. Je me promène dans la ville, impatient sans impatience, bougeant bougé et indécis. Tout à l'heure, dans une allure, des commissures des lèvres, le rapport particulier entre l'arrête du nez et l'implantation des cheveux, j'ai cru que je pourrais encore appeler en moi le souvenir de mon amour et puis, j'ai été emporté par le grand autisme de la ville les jours de vacances. Je ne marcherai plus sans toi.
 




















2001 2000