Diégèse  lundi 15 avril 2002


ce travail est commencé depuis 836 jours et son auteur est en vie depuis 15289 jours (15289 = nombre premier)
2002

ce qui représente 5,4680% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




on n'en sait rien, à quoi ça sert C'est un petit bric à brac indien qui s'impose peu à peu au gré des promenades, quelques objets éparpillés pour tromper la mémoire et laisser penser que je ne suis jamais allé en Inde, préférant une vitrine ou deux aux odeurs de Bombay, le soir, sur Marine Drive. Pourtant je vois un peu la mer, le luxe est à ma droite et les tours du silence un peu plus loin offrent une métaphore choisie de la mort. J'ai laissé les nuages passer au dessus du toit. J'ai regardé leur flux et vu baisser le jour dans le calme grandissant d'une solitude choisie. Le temps se perd un peu et je suis dans un pays de science fiction ou dans le passé, bien avant dans l'histoire, selon que je choisis le calendrier vikramajit ou celui nommé Saka qui indique 1923. Et c'est alors une avalanche de vêtements coloniaux de grosse toile, précédés des barrissements des éléphants sacrés de la Reine. Bombay s'échappe encore. L'Inde est triste cependant, elle est belle et sale, triste et sépia. Je n'aurais pas pu choisir une ambiance plus détruite et malencontreuse
 

















2001 2000