Diégèse  mercredi 4 décembre 2002


ce travail est commencé depuis 1069 jours et son auteur est en vie depuis 15522 jours (2 x 3 x 13 x 199 jours)
2002

ce qui représente 6,8870% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Je pars tôt dans le froid pour aller voir juste d'un peu plus près le volcan célèbre. J'ai décidé ainsi de partir tôt et le froid me prend, dans la danse et dans le temps, près du cœur de la terre qui reconnaît le mien. C'est comme aller à l'école quand il fait froid. Les pensées ne s'en émeuvent pas et je reste étranger au volcan qui s'agiterait là, juvénile. Après, je rentre, je remarque qu'il ne fait pas si froid. J'ai peut-être réchauffé l'Etna à mon contact et il faudra bientôt balayer toutes les cendres de toutes ces histoires déchues. Je voudrais voir la mer, regarder la montagne depuis la merMais le sommeil me gagne plus vite que l'idée d'une promenade, d'une vacance douce sur les bords du fleuve, d'une ballade, comme une chanson qui n'aurait pas de refrain et que l'on ne pourrait donc jamais se rappeler. Après le texte élargit le temps. On y voit des plages molles de farniente alors que seule l'écriture marque cette pause dans le cours sans arrêt. Les mots prennent doucement la place de la mer, puis le sommeil les efface peu à peu.
 
















2001 2000