Diégèse  mardi 17 décembre 2002



ce travail est commencé depuis 1082 jours et son auteur est en vie depuis 15535 jours (5 x 13 x 239 jours)
2002

ce qui représente 6,9649% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




J'évite Mondragone, je connais trop bien la villa romaine et je ne veux pas voir les alignements d'hôtels sur la plage. Je me réfugie à Sparanise, au milieu de champs de fleurs qui ne sont pas fleuries et j'évite Sparanise et je me réfugie dans un bungalow et je lis. Le livre parle toujours de cet amour infini de paysages gris, de ces pierres disloquées qui ne se regardent plus, de la lune qui se lève derrière les collines pour éclairer sans espoir le paysage de friches définitives. Je regarde un texte qui s'étale comme on essuie un peu la peine, la joue, les pleurs et tout ce qui peut se faire de triste. Je regarde la tristesse, je te regarde.
 

















2001 2000