Diégèse  vendredi 8 février 2002


ce travail est commencé depuis 770 jours et son auteur est en vie depuis 15223 jours (13 x 1171 jours)
2002




hier  
L'atelier du texte demain




J'ai rejoint la résidence de la Rockefeller Foundation à Bellagio sur le lac de Côme et le paysage un peu trop mièvre n'augure rien de bon pour l'écriture, sauf à imaginer de longues images pleines sur des edelweiss ensanglantés. Mais je sais que je vais travailler tous les jours en regardant la campagne, avec patience car c'est aussi ton amour qui me rend droit. Je pense à ces jours de voyage passés. Le souvenir gomme les instants creux et vides, les pas perdus. La nuit, je ne dors plus dans mes souvenirs. Il n'y a que les moments avant le sommeil à te caresser ou ceux où je pense à toi, doucement, doucement, si tristement. Dans le soir qui tombe, c'est toi, dans l'infinie répétition de gestes et de pensées, ces monceaux d'habitude qui encombrent la vie, ce qui fait que l'on trouve la nuit, sans y penser presque. Je laisse la fenêtre ouverte malgré le froid jusqu'à ce que je reconnaisse cette qualité précise de fatigue que je déteste, celle qui enserre la tête et pèse tout le jour en tourbillonnant.
 













2001 2000