Diégèse  mardi premier janvier 2002


ce travail est commencé depuis 732 jours et son auteur est en vie depuis 15185 jours (5 x 3037 jours)
2002




hier  
L'atelier du texte demain





C'est le premier jour de ce nouveau voyage, qui durera toute cette année et qui, en 2002, pourrait tout aussi bien se faire à rebours, sans que le temps n'y voie aucun inconvénient. Je vais prendre le train de nuit. Il me faudra la nuit. Je ne suis pas certain de retrouver Marseille, sans toi, avec beaucoup de plaisir. Tout à l'heure, il faudrait se souvenir de la pluie sur la route, des trombes et de la difficulté à rester concentré. Je ne pensais pas à toi. Quel vide dans mon esprit d'en finir avec toi au moment où l'année commence. J'ai fermé la porte de l'appartement comme on part chercher du pain, comme on revient. Je ne sais pas bien ce que je laisse derrière moi et ces mots indistincts qui bientôt ne me diront rien. Ton absence et cet abandon nocif.
 






















2001 2000