Diégèse  lundi 7 janvier 2002


ce travail est commencé depuis 738 jours et son auteur est en vie depuis 15191 jours (11 x 1381 jours)
2002

ce qui représente 4,8581% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Le directeur de la Villa Arson m'a proposé de quitter l'hôtel de la Corniche pour m'installer dans un des studios d'accueil de la Villa, comme un artiste ou comme un étudiant, comme un faux voyageur. Je découvre le jardin l'hiver, pétri d'artificiel comme toute la végétation de la côte d'Azur. Je découvre les allées et venues, les promenades le soir. Tout à l'heure, alors que je m'abîmais encore devant les œuvres de l'exposition, c'est le jeu des regards qui commence, qui appuie, qui hante les lieux parfois, à la recherche de cimaises invisibles. Je joue. Un peu d'adrénaline, un peu de commerce, quelques négociations silencieuses pour mieux renoncer ensuite. Je ne voulais rien avoir à connaître de ce corps. Et pourtant. La nuit, maintenant, respire. Je sais maintenant que ton absence n'empêche pas le regard, si elle impose pourtant de détester les autres peaux, de ne jamais plus imaginer mêler la sueur à de la sueur, de renvoyer plus loin une caresse, un baiser, cet un peu de toi que je pourrais perdre. déjà l'Italie
 



















2001 2000