Diégèse  mardi 15 janvier 2002


ce travail est commencé depuis 746 jours et son auteur est en vie depuis 15199 jours (15199 = nombre premier)
2002

ce qui représente 4,9082% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Je dois partir, quitter la frontière. Je prends mes habitudes, je compte les voitures, ne regardant même plus les visages et marquer ainsi le temps qui passe marque mon immobilité. Hier, une famille un peu chic, habillée comme pour aller en Italie, abusant de lin blanc pour la femme, hors de saison, parlait avec le bonheur d'être riche, de toutes ces choses que l'on évoque dans les voitures avec des sièges en cuir et j'ai entendu : "une vie est toujours ratée". J'hésite à passer la frontière qui m'éloigne de toi et le souvenir de tes yeux italiens sera sans doute différent. Il disparaîtra peut-être ou deviendra plus sombre. Non. Je n'imagine même plus ta voix et notre conversation amoureuse, toute intérieure, s'éteint aussi faute de munitions. Le soir, je tente de ramener sur moi un peu de souvenirs, des couvertures trop fines, sans broderies, j'essaie de m'animer à ton souvenir, ton corps, le souvenir, mais je n'ai plus assez d'adrénaline pour toi. avec de la surexposition
 








2001 2000