Diégèse  mardi 29 janvier 2002


ce travail est commencé depuis 760 jours et son auteur est en vie depuis 15213 jours (3 x 11 x 461 jours)
2002

ce qui représente 4,9957% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




de quoi ? À peine la journée terminée, je ne m'en souviens déjà plus. Pourquoi faut-il que certains jours soient comme ça ? Sans couleur malgré l'exceptionnel. Tu es dans cette histoire, unique et multiple, m'adressant à toi sans jamais te convaincre, sans jamais accepter de réponse à ce monologue amoureux qui ne te convaincra jamais et qui ne te dira jamais rien d'autre que cette impression de solitude lasse. Cette lassitude d'enquêter sans enquête, d'aller chercher des images et des nuages parce que ça finit pareil, sans que jamais cela ne veuille vraiment dire quelque choseJe suis sorti de la lassitude comme après un bain trop chaud, une étuve, un désert abrupt. Une fatigue d'une qualité nouvelle, en écharpe, j'ai marché un moment dans le parc avant d'aller travailler, de feindre l'ignorance ou la connaissance selon les cas, dans l'intérêt de l'instant, dans la certitude de ton pouls qui me manque, de ton désir qui me manque aussi, plus que jamais à ce corps qui m'a abandonné un temps et qui pourra revenir un soir, une nuit, dans le secret. Parfois mon cœur se rebelle et je ne l'écoute pas.
 

















2001 2000