Diégèse  mardi 2 juillet 2002


ce travail est commencé depuis 914 jours et son auteur est en vie depuis 15367 jours (112 x 127 jours)
2002

ce qui représente 5,9478% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




De Piriac, je peux te suivre dans tes délires libanais et t'assister au réveil et te dire qu'il est tard, que même le muezzin de la mosquée du Sourd a terminé. C'est pourtant d’habitude le dernier. Je t'accompagne un peu jusqu'au café, juste là où parlaient Marouane et Zeina dans cette vieille méthode d'arabe avant la guerre, avant tout. Il y a les flonflons de Piriac-sur-Mer, ensuite. Dans le brouhaha de la fête, je sais que je n'entends pas la sonnerie du téléphone car il ne sonne pas, il se soumet doucement à l'absence et je ne pense même pas à pleurer, puis viennent d'autres mots, qui se plient et qui jouent. Je m'assois sur le vieux banc pour attendre tes quelques mots quotidiens, le commentaire du temps qu'il fait, un peu de mazout dans les cheveux, un peu de suie.
 









2001 2000