Diégèse  mardi 9 juillet 2002


ce travail est commencé depuis 921 jours et son auteur est en vie depuis 15374 jours (2 x 7687 jours)
2002

ce qui représente 5,9906% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Je n'aime ni la Baule, ni la plage. Le libertinage est la deuxième fortune de la ville, un libertinage discret, à coup d'huiles solaires chères et de châles qui descendent un peu sur les hanches. J'imagine avec patience toutes les approches pour que les peaux se touchent enfin, s'évanouissent l'une à l'autre dans le crissement du sable oublié là. Tu envahis mon temps et je te laisse faire, bougon parfois de toute la place qui t'est donnée et que tu picores, comme un enfant ou un oiseau, encore un oiseau. Je touche ton cœur qui bat trop vite, désolé de toute cette agitation et je voudrais le calme.
 

















2001 2000