Diégèse  jeudi 11 juillet 2002


ce travail est commencé depuis 923 jours et son auteur est en vie depuis 15376 jours (24 x 312 jours)
2002

ce qui représente 6,0029% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




La journée ne passe pas, les pas s'ajoutent aux pas, la promenade est longue, désolée entre les champs qui commencent à jaunir doucement. Le bleu s'ajoute au bleu, source infinie d'oubli de toi, source infinie d'oubli, qui déhanche la marche à la mesure des ombres. Il est à peine cinq heures et demie. Les mots se calment mais la nuit n'en finira pas. Elle annonce une lune sans pitié, des bruits de craquement dans les charpentes trop chauffées, l'idée même du temps qui s'arrêterait, la distance. Et ta voix qui ne vient pas, un son qui se désole doucement, une tendresse sans partage, et je n'ai d'autres idées que le sommeil enfin.
 

















2001 2000