Diégèse  mardi 16 juillet 2002


ce travail est commencé depuis 928 jours et son auteur est en vie depuis 15381 jours (32 x 1709 jours)
2002

ce qui représente 6,0334% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Je reviens en autocar de l'autre côté de la Vilaine. Un grand-père tente de raconter la vie à sa petite fille, comme dans un feuilleton à la télévision. Il lui explique que c’est comme un jeu d’échecs où l’on peut tricher parce que c'est trop triste sinon de jouer pour toujours faire perdre les autres. Tricher pour perdre, n'est-ce pas ce que je fais toujours ? Depuis le matin qui m'emmène loin de toi, dans le soleil, avec insolence, je pense au retour, sans qu'il soit possible d'oublier le manque. Je pense à tous les autres voyages inutiles avec peine, à l'errance. et je voudrais bien voir moi aussi une rebouteuse de Muzillac qui soigne les corps et les âmes, en chuchotant des mots bretons tout en tirant sur les échines.
 









2001 2000