Diégèse  mercredi 24 juillet 2002


ce travail est commencé depuis 936 jours et son auteur est en vie depuis 15389 jours (11 x 1389 jours)
2002

ce qui représente 6,0823% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




J'avance peu à peu vers la chapelle, vers le but du voyage et les images perdues. Quimperlé m'enferme, me cache la mer. Il va bientôt falloir que je quitte la Bretagne, que je rentre à Paris. Ou alors, il faudrait que je m'en aille terriblement loin, dans de l'eau mêlée à du vent. Il fait curieusement chaud, la chaleur tue les souvenirs et quand je fais venir ton visage devant les yeux, l'émotion même est détruite. Il faudra attendre le soir, la fraîcheur de la mer et son humidité pour que les rouages tendres puissent encore fonctionner, que revienne un peu de mémoire si vive pour toi, tes baisers disparus.
 


















2001 2000