Diégèse  mardi 30 juillet 2002


ce travail est commencé depuis 942 jours et son auteur est en vie depuis 15395 jours (5 x 3079 jours)
2002

ce qui représente 6,1189% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Après tous ces pas sur les landes bretonnes, le vent marin en ritournelle, c'est le sommeil qui reste le plus fort, je le suis consciencieusement dès que le soir est tombé, dès que le repas de midi est terminé, dès que la douche est prise, le soir et après le dîner aussi, me laissant prendre doucement par le sable de l'obscurité. Je suis sorti en mer et, dans l'obscurité de cette chambre triste, alors que la maison joue encore de ses bois et que les ferrures font semblant de faire peur, je me rappelle le vent qui tire les voiles du bateau et les remous des moteurs de la barque et le bruit des moteurs, la nuit, lorsqu'une voiture s'aventure sur la route. Les bruits se mêlent et je m'endors.
 
















2001 2000