Diégèse  samedi premier juin 2002


ce travail est commencé depuis 883 jours et son auteur est en vie depuis 15336 jours (23 x 33 x 71 jours)
2002

ce qui représente 5,7577% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Je me perds dans Landivisiau pavoisé des sons flonflons de la foire et toute la ville chine avec la désinvolture jouée des familles, au bord d'une crise définitive, d'un repas brûlé, d'un enfant perdu, de ce divorce qui piaille. Je déteste les brocantes, tous ces souvenirs bradés, étalés, ces âmes qui croient, ces rideaux en cretonne. Je baguenaude à l'écœurement, touché parfois par les vieilles photographies, un peu de pause vendue, les habits du dimanche, la raideur pour ne pas bouger et la mort dans les yeux en noir et blanc, l'œilleton qui ne se referme pas. Je finis au cinéma "les studios" avec un des vendeurs de cartes postales, repu d'images fixes. Quand nous sortons, il y a le froid de la ville, il y a quelques crêpes et du cidre, le récit de cette mémoire qu'il promène dans toute la Bretagne, les histoires racontées autour des coiffes et de l'Ankou. Je pourrais m'endormir.









2001 2000