Diégèse  mercredi 5 juin 2002


ce travail est commencé depuis 887 jours et son auteur est en vie depuis 15340 jours (22 x 5 x 13 x 59 jours)
2002

ce qui représente 5,7823% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Je ne suis pas à Brest, je survole la ville, avec les brumes et les oiseaux qui crient une détresse incompréhensible, alertée. Je me promène aérien et je ne sais même plus si j'ai un corps. Je ne sais même plus si tu en as un. Je ne suis que sommeil malencontreux. Tu n'en sauras rien. Je sombre avec l'au revoir et je ne sais plus si je peux encore revivre. Je te parle parfois le soir un peu tard, trop tard pour dire la vérité, te donner des nouvelles de la vie et du sens que je cherche à peine, dans les interstices qui me sont laissés. Je me laisse tuer par la parole. Dans l'amour de toi avec toi, à peine visible, tendrement caché, je reste triste, absolument.
 









2001 2000