Diégèse  vendredi 14 juin 2002


ce travail est commencé depuis 896 jours et son auteur est en vie depuis 15349 jours (15349 = nombre premier)
2002

ce qui représente 5,8375% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Je ne vois plus rien et je ne me demande plus pourquoi. La vie est tranquille, dans une douceur qui ne dit rien qui vaille. La fatigue est comme dans mes bras, je la berce, je la chouchoute. Elle m'enserre parfois elle aussi et je la regarde avec mélancolie. Que fais-tu de tes jours, toi qui ne travailles pas ? Dans le soleil abruti, je voudrais te parler. Recommençons le dialogue des jours. J'écoute plusieurs fois ta voix, qui vient me caresser, dire que le temps est rêche et que la pluie pourra adoucir les jours. J'écoute plusieurs fois ta voix et toute ma solitude.
 

















2001 2000