Diégèse  samedi 4 mai 2002


ce travail est commencé depuis 855 jours et son auteur est en vie depuis 15308 jours (22 x 43 x 89 jours)
2002

ce qui représente 5,5853% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Je retarde chaque jour le départ d'un jour, t'apercevant encore dans les rues de Paris, peinant à ne pas te reconnaître dans les foules qui défilent tous les jours dans les rues parisiennes et qui crient. Tu me troubles. Et à chaque pas, et à chaque jour, le pavé crie, sans souvenir, en tout point désolé, amoureux sans le dire. Je me réveillerai demain avec l'idée de toi contre moi et je me retournerai presque douloureux de ton absence. Je reste encore un jour et je vais aller crier moi aussi, sortir de l'imaginaire pour dire la honte, le courage, la lutte.
 















2001 2000