Diégèse  dimanche 5 mai 2002


ce travail est commencé depuis 856 jours et son auteur est en vie depuis 15309 jours (37 x 7 jours)
2002

ce qui représente 5,5915% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Aller, venir, marcher, courir, traverser, les verbes viennent et fuient devant l'inanité des jours. Il fait triste sur Paris aujourd'hui. Les visages graves se dévisagent et la honte bue, revient déjouée. Je vais attendre quand le bleu de la nuit est au plus sombre et qu'elle raccourcit pour donner aux caresses le goût de sable doux qui vient tendrement. Je vais attendre tes caresses puisque le temps se dérobe à l'amour, que les grimaces gagnent, qu'il fait mauvais temps.
 





















2001 2000