Diégèse  lundi 18 novembre 2002


ce travail est commencé depuis 1053 jours (34 x 13 jours) et son auteur est en vie depuis 15506 jours (2 x 7753 jours)
2002

ce qui représente 6,7909% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Balestrate se prélasse dans le tourisme, je reste enfermé toute la journée, sans qu'il se passe rien, sans que je sache pourquoi la Sicile se dérobe. Quand dans la nuit enfin venue je suis sorti dans la ville, les lampadaires même n'étaient que commisération. Sur le visage, le vent marche et absorbe la transpiration. J'ai traversé les parterres de petites maisons sans grâce, tenant mon cou contre le vent, peinant un peu pour avancer davantage sans trouver aucun but. Dans une lumière blanche, à peine jaune parfois lorsque les arbres donnaient à rire, les jardins étaient froids. Il n'y avait que ton rire qui bougeait doucement, tes yeux qui regardaient et passaient sans lumière, déçus parfois que l'été ne soit pas là, que nous ne puissions courir sur les crêtes des collines de Seine, désolées. Je ne suis jamais là pour des promenades communes.
 



















2001 2000