Diégèse  vendredi 22 novembre 2002


ce travail est commencé depuis 1057 jours et son auteur est en vie depuis 15510 jours (2 x 3 x 5 x 11 x 47 jours)
2002

ce qui représente 6,8150% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte
demain




Il y avait de vieux trains à la gare de Castelvetrano. Mais il n'y a plus de vapeur et les annonces tintinnabulées de la gare moderne ne permettent que des rêveries inachevées, hachées même, comme dans les aéroports, comme partout ailleurs où l'on voyage. Je ne voyagerai plus dans les trains. La vapeur des trains vaut pour le souvenir, un peu de folklore de souvenir, l'idée de tensions qui n'existaient peut-être pas, mais qui étaient là, sans tendresse, dans une enfance désorganisée. Les trains siciliens pourraient dérailler juste pour me faire pleurer, je dois faire attention.
 












2001 2000