Diégèse  jeudi 3 octobre 2002



ce travail est commencé depuis 1007 jours et son auteur est en vie depuis 15460 jours (22 x 5 x 773 jours)
2002

ce qui représente 6,5136% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Je pars pour quelques semaines dans l'Orient de l'enfance, sans les complications des sentiments, je crois, à la recherche de ruines de ruines, à Duzce, bouleversées et rebouleversées et qui tomberaient bien encore, sans jalousie, sans détresse, juste pour tomber. Tout cela est une perte de temps. Une perte de temps, comme le temps qui s'en va, qui part en voyage, dans des rêves de corps et de conversations jamais abouties. Ce qui ne dit rien, ce qui ne fait rien, ce qui ne se passe pas, ce qui ne se passe plus, jamais, plus du tout. Dans le soir qui s'efface, dans la nuit déjà, avec ces choses sombres. Dans le soir qui efface tout, la nuit même qui ne saurait venir et l'odeur de l'orient des voix, musique tendre.
 











2001 2000