Diégèse  lundi 6 janvier 2003


ce travail est commencé depuis 1102 jours et son auteur est en vie depuis 15555 jours (3 x 5 x 17 x 61 jours) 2003

ce qui représente 7,0845% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Pour la première fois, ce dimanche matin, il a pensé qu'il n'aurait plus à redouter de ne pas la voir, s'il partait un peu plus loin de Lisbonne. Combien d'Electrico sont déjà passés ce matin dans l'immobilité sourde de l'été ? Juste un petit voyage pour adoucir les symptômes du manque, vers le nord, vers l'hiver, plus avant, se donner quelques impressions de froid, de villes endormies traversées doucement dans un électrico dérouté qui rejoindrait les lignes ferroviaires internationales. Les enfants applaudiraient le passage dans les gares pavoisées de la machine folle. L'enfance est contiguë au voyage. Les enfants ne seraient pas étonnés. La rumeur du marché sur la place lui confirme que ce serait une fête et les marchands l'acclament.
Il va falloir sortir du lit, affronter les habitués de la Tentadora, faire semblant de prendre le soleil du petit déjeuner. La douche trop froide n'a eu d'effet que de le faire trembler et ses lèvres sèches n'ont pas repris de forme au contact de l'eau
Parfois, elle osait encore l'embrasser et ses baisers voyageaient jusque dans ses rêvesdes collines jusqu'à la mer et de la mer jusqu'aux collines. Parfois elle osait encore lui parler, mais après que dire, que faire lorsque l'aphasie le guette et qu'à la terrasse de la Tentadora, il est obligé de parler sous les regards moqueurs et qu'il fuit encore, et qu'elle pleure encore et que ses pleurs n'inondent pas ses lèvres.
 













2002 2001 2000