Diégèse  mercredi 18 août 2004


ce travail est commencé depuis 1692 jours et son auteur est en vie depuis 16145 jours (5 x 3229 jours)
2004

ce qui représente 10,4800% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Par exemple, d'abord parce que je ne peux tirer de ma pensée aucune autre chose à l'essence de laquelle appartient l'existence, hormis Dieu seul ; ensuite parce que je ne peux avoir l'intellection de deux ou plusieurs Dieux de ce genre, et parce que, une fois posé qu'il en existe maintenant un, je vois manifestement qu'il est nécessaire qu'il ait existé aussi auparavant de toute éternité et qu'il doive subsister pour l'éternité ; et enfin parce que j'aperçois en Dieu beaucoup d'autres choses dont je ne peux soustraire ni changer aucune. Je crois m'être déjà colleté avec cette idée cartésienne-là, que je ne peux résoudre quant à moi que par l'existence d'autrui, que je ne peux nier ni affirmer, que je ne peux cependant pas, sauf à sentir une fêlure, différente de moi par essence. Ainsi, si je dois bien accepter que j'existe comme chose pensante, autrui existe aussi comme chose pensante et son existence, que je ne peux soustraire à ma perception ni à mon intellection, ne peut donc être que le plus court et le plus sûr chemin vers Dieu à l'existence parfaite.
 
















2003 2002 2001 2000