Diégèse  vendredi 2 avril 2004


ce travail est commencé depuis 1554 jours et son auteur est en vie depuis 16007 jours (16007 = nombre premier)
2004

ce qui représente 9,7083% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Et plus je mets de temps et de soin à examiner toutes ces choses, plus je trouve de clarté et de distinction dans la connaissance de  leur vérité. Mais qu'en conclure enfin ? C'est que si la réalité objective de quelques unes de mes idées est si grande que je sois certain qu'elle n'est en moi ni formellement ni éminemment, et que par conséquent je ne peux pas être moi-même la cause de cette idée, il suit de là nécessairement que je ne suis pas seul dans le monde, mais qu'il existe autre chose, qui est la cause de cette idée. Je ne suis pas seul dans le monde. L'aveu est touchant. Mais pourquoi diable Descartes a-t-il besoin d'abord de convoquer Dieu à sa rêverie plutôt que ses proches, voire même l'homme au chapeau qui passe dans  la rue et qui, jusqu'à présent, seul, a eu les honneurs de son texte, et encore n'est-il pas certain que ce ne fussent pas des automates. Et nous étions alors le 6 février 2004. Cela fera bientôt deux mois que je me débats seul avec Descartes et Dieu, dans la nuée de ses pensées. Deux mois sans autrui. Des siècles pour Descartes.
 















2003 2002 2001 2000