Diégèse  mercredi 7 avril 2004


ce travail est commencé depuis 1559 jours et son auteur est en vie depuis 16012 jours (22 x 4003 jours)
2004

ce qui représente 9,7364% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Car si je les inspecte plus à fond et si je les examine chacune de la même façon que j'ai hier examiné l'idée de la cire, je remarque qu'il y a seulement fort peu de choses que je perçoive en elles clairement et distinctement : la grandeur ou étendue en longueur, largeur et profondeur, la figure qui surgit de la délimitation de cette étendue, la situation que les divers choses figurées ont les unes par rapport aux autres, et le mouvement ou changement de cette situation ; à quoi l'on peut ajouter la substance, la durée et le nombre. C'était seulement hier, l'idée de la cire ? Il me semble que cela fait des mois que la cire dégouline et change de forme et que Descartes ne peut imaginer l'infinité des formes qu'elle peut prendre. Et pourtant, aujourd'hui, Descartes dit une chose assez différente. Ainsi, les choses dites corporelles ne seraient pas moins celées que Dieu, les anges et les autres hommes pareils à lui-même. Le monde c'est le monde et le monde imite le monde. La substance est trompeuse et le nombre encore davantage. Quant au reste...
 















2003 2002 2001 2000