Diégèse  jeudi 9 décembre 2004



ce travail est commencé depuis 1805 jours et son auteur est en vie depuis 16258 jours (2 x 11 x 739 jours)
2004

ce qui représente 11,1022% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Cela ressort en effet de ces paroles du Livre de la Sagesse, 13 : On ne doit pas leur pardonner ; car s'ils ont pu en savoir assez pour faire cas de ce monde, comment n'ont-ils pas trouvé plus facilement son maître ? Et dans l'Épître aux Romains, chapitre 1, il est dit qu'ils sont inexcusables. Et encore au même endroit, ces paroles, ce qui est connu de Dieu est manifeste en eux, semblent nous avertir que tout ce qu'on peut savoir de Dieu peut être montré par des raisons tirées seulement de notre propre esprit. Je retrouve ici cette contradiction entre la Nouvelle et l'Ancienne Alliance qui n'a jamais cessé de me poser problème. Comment, après la Cène, peut-on encore se référer à un texte qui dit : il ne faut pas leur pardonner. Je peux ainsi récuser cette phrase du Livre de la Sagesse sans pour autant récuser la sagesse. Il faut bien évidemment leur pardonner. Il en va pour la prière comme pour les lois. Il y a une hiérarchie des normes. Le "Notre Père" surpasse tout le Livre de la Sagesse et dans la prière que nous a donnée le Seigneur il est dit qu'il faut pardonner. Je pardonne donc, même à Descartes... ;-)
 














2003 2002 2001 2000