Diégèse  lundi 27 décembre 2004



ce travail est commencé depuis 1823 jours et son auteur est en vie depuis 16276 jours (22 x 13 x 313 jours)
2004

ce qui représente 11,2005% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Maintenant, après une première expérience du jugement des hommes, j'entreprends à nouveau ici de traiter les mêmes questions de Dieu et de l'esprit humain, ainsi que les commencements de toute la philosophie première, mais sans attendre aucune approbation de la foule ni aucune affluence des lecteurs ; bien plus, je ne conseille à personne de lire ces pages, si ce n'est seulement à ceux qui pourront et voudront méditer sérieusement avec moi et détacher leur esprit des sens ainsi que de tous les préjugés, et je sais bien qu'il ne s'en rencontre qu'un tout petit nombre. Quant à moi, je crois que j'ai juste, pendant toute une année, recouvert Descartes de mots, sans doute parfois incohérents, toujours naïfs, mais toujours aussi dans la sincérité de l'écriture rapide et matinale. Cela a été un drôle de voyage, qui un jour m'a conduit réellement à Descartes, en Touraine, un jour de pluie d'été, et qui m'en a fait repartir illico, vers des lectures diverses sur les religions anciennes de l'Orient. Le christianisme est une religion ancienne de l'Orient. Descartes n'y peut rien comprendre et en gomme l'aspérité principale : l'amour. De même, la Réforme enlève-t-elle au catholicisme ce qui dérange l'occident.
 















2003 2002 2001 2000