Diégèse  mercredi 29 décembre 2004



ce travail est commencé depuis 1825 jours et son auteur est en vie depuis 16278 jours (2 x 3 x 2713 jours)
2004

ce qui représente 11,2115% de la vie de l'auteur

hier
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Mais parce que je ne promets pas non plus même aux autres de les satisfaire en tout de prime abord, et que je n'ai pas la prétention de me croire capable de prévoir tout ce qu'on trouvera difficile, je commencerai, certes, par exposer dans les Méditations les pensées mêmes par lesquelles il me semble être parvenu à la connaissance certaine et évidente de la vérité, afin d'éprouver s'il se peut que je réussisse à en persuader aussi d'autres par les mêmes raisons que celles qui m'ont persuadé ; mais ensuite je répondrai aux objections de quelques personnes éminentes par leur intelligence et leur savoir, à qui ces Méditations ont été envoyées pour être examinées avant leur mise sous presse. En choisissant pour l'année 2004 ce petit protocole d'écriture quotidienne, je m'aperçois aujourd'hui que je me suis placé en dehors de toute possibilité de jugement par les autres. Il est en effet impossible de considérer les mots alignés comme un commentaire de Descartes, les apparentant ainsi à de la philosophie, ce que ce n'est manifestement pas. Mais ce n'est pas non plus de la littérature, ni un essai moral, ni un poème, ni même des notes de lecture. Comme les années précédentes, mais de façon sans doute plus évidente, ces mots s'affirment comme un non texte, même pas comme un pré-texte, qui ne peuvent se prendre qu'ensemble, sur ce fond vert éclairci, sur ce support électronique, liés par l'hyperlien et la coulée des jours. En fait, il s'agit peut-être là juste d'un pense-bête.
 












2003 2002 2001 2000