Diégèse  vendredi 6 février 2004


ce travail est commencé depuis 1498 jours et son auteur est en vie depuis 15951 jours (3 x 13 x 409 jours)
2004

ce qui représente 9,3913% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Mais je m'étonne alors de voir combien mon esprit est enclin aux erreurs ; car bien que je fasse ces réflexions à part moi, silencieusement et sans parler, je reste pris pourtant dans le piège des mots, et suis presque trompé par le langage courant. Nous disons en effet que nous voyons la cire elle-même, si elle est là, et non que nous jugeons, à partir de la couleur et de la figure, qu'elle est là ; d'où j'irais aussitôt conclure que c'est donc par la vision de l'œil, et non par une inspection du seul esprit, que l'on connaît la cire, si je ne venais pas par hasard de regarder par la fenêtre des hommes qui passent dans la rue, et là aussi, l'usage le veut autant que pour la cire, je dis que je vois les hommes mêmes. Or que vois-je sinon des chapeaux et des vêtements, sous lesquels pourraient se cacher des automates ? Mais je juge que ce sont des hommes ; et ainsi, ce que je croyais voir par l'oeil, c'est par la seule faculté de juger, qui est en mon esprit, que je le comprends. On ne porte plus de chapeaux mais certains portent des bonnets, des capuches, des foulards et des bandanas et dois-je en conclure pour autant qu'il y a moins de chance que ce soient donc des automates ? 
La réalité se dérobe en éclipses successives et je ne suis plus si certain que je pense et que par la couleur ou la figure, par généralisation ou en particulier, je pourrais encore distinguer des hommes d'automates, de trompe l'œil ou de toute autre machine qui fait vaguement du bruit et tout aussi vaguement disparaît au coin de la rue.
L'inspection du seul esprit ne me dit plus rien de Venise ni de cette immense sculpture qui faisait l'entrée de l'Arsenal en 2001 pour la biennale.
L'inspection de l'esprit ne me dit plus rien de l'automate qui bouge en moi et se porte ici et là dans un désabusement accablé.
Je prends l'esprit et je l'emmène avec douceur jusqu'au sommeil et je l'aide encore, un peu. Je l'aide.
 







2003 2002 2001 2000