Diégèse  mardi 17 février 2004


ce travail est commencé depuis 1509 jours et son auteur est en vie depuis 15962 jours (2 x 23 x 347 jours)
2004

ce qui représente 9,4537% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Troisième méditation
De Dieu
Affirmation de son existence



Je fermerai maintenant mes yeux, je boucherai mes oreilles, je détournerai tous mes sens ; même les images des choses corporelles, toutes, ou bien je les effacerai de ma pensée, ou du moins, parce que cela est presque impossible, je les compterai pour rien, comme vaines et fausses ; m'entretenant seulement moi-même et m'examinant plus à fond, je tâcherai de me rendre moi-même peu à peu plus connu et plus familier à moi-même. Je dois sans doute fermer les yeux moi aussi pour laisser venir en moi le doux sentiment de Dieu mais il faut pour cela que j'arrête l'effroyable machine à penser que Descartes a décrite et que je suis, et que je suis, et que je suis.
Je dois fermer aussi la bouche et les oreilles quand tu t'approches de moi, que je vois le balancement intime de ton être et que le parfum de ta peau, et que le parfum que tu as mis sur ta peau, se mêlent dans cette intimité-là, juste là, et que je renonce pour toujours à te connaître mieux, et que je renonce pour toujours à te connaître et je ferme les yeux sur ton sourire, légèrement.
 









2003 2002 2001 2000