Diégèse  samedi 21 février 2004


ce travail est commencé depuis 1513 jours et son auteur est en vie depuis 15966 jours (2 x 32 x 887 jours)
2004

ce qui représente 9,4764% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Je suis certain que je suis une chose qui pense ; ne sais-je donc pas aussi ce qui est requis pour être certain de quelque chose ? De fait, dans cette première connaissance, il n'y a rien d'autre qu'une perception claire et distincte de ce que j'affirme ; laquelle, assurément, ne suffirait pas pour me rendre certain de la vérité de la chose, s'il pouvait jamais arriver que quelque chose que je percevrais ainsi clairement et distinctement fût faux ; et par conséquent il me semble déjà que je puis poser pour règle générale qu'est vrai tout ce que je perçois fort clairement et distinctement. Quand je suis pris par la jalousie, ce qui, d'ailleurs, m'arrive de moins en moins souvent, je perçois alors distinctement et clairement la banalité de l'histoire, l'inanité de ce sentiment qui m'emporte et je ne me dis rien de la vérité alors que je perçois fort clairement et distinctement que tout cela n'existe que par moi.
J'attends avec impatience le moment où Descartes va parler de l'autre. Il n'y a fait jusqu'à présent aucune allusion. Sauf, cet homme en chapeau qui passe sous sa fenêtre. Descartes est une chose qui pense solitaire.
 













2003 2002 2001 2000