Diégèse  samedi 3 janvier 2004


ce travail est commencé depuis 1464 jours et son auteur est en vie depuis 15917 jours (11 x 1447 jours)
2004

ce qui représente 9,1977% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Mais pourtant, j'ai dans l'esprit, fixée depuis longtemps, une certaine opinion selon laquelle il y a un Dieu qui peut tout et par que j'ai été créé tel que j'existe. Or d'où sais-je qu'il n'a pas fait qu'il n'y ait absolument aucune terre, aucun ciel, aucune chose étendue, aucune figure, aucune grandeur, aucun lieu, et que pourtant tout cela, exactement comme maintenant, me semble exister ? Bien plus encore, de même que je juge que d'autres quelquefois s'égarent dans ce dont ils estiment avoir la science la plus parfaite, de-même d'où sais-je qu'il n'a pas fait que je me trompe moi aussi toutes les fois que je fais l'addition de deux et de trois ou le dénombrement des côtés d'un carré ou quelque autre chose plus facile si l'on peut en imaginer une ? Peut-être toutefois Dieu n'a pas voulu que je sois ainsi abusé : on le dit en effet souverainement bon. Mais si sa bonté devait exclure qu'il m'ait créé tel que je me trompe toujours, cette même bonté, apparemment, devrait aussi s'opposer à ce que je me trompe quelquefois, ultime conséquence qu'on ne peut pourtant pas soutenir. Bam en Iran. L'onomatopée de vingt mille morts. L'avion de Charm-el-cheikh laisse la trace de moins de cent cinquante morts, passagers de retour de vacances. On ne sait rien de la vie quotidienne des vingt mille morts de Bam. On peut si facilement imaginer celle des cent trente trois disparus de l'avion de Charm-el-cheikh. Et Dieu est immensément bon. Voltaire pourrait venir à la rescousse de Descartes et je partirais vers le tremblement de terre de Lisbonne et vers la bonté de Dieu qui encourt la suspicion. Mais si je doute de la bonté de Dieu, alors je doute que j'ai ces mains et tout ce corps dont je ne sais rien. Et si je doute de Dieu, que me reste-t-il de moi et des images pixelisées, numérisées, avec ces couleurs qui doivent bien être vraies ? Aucun mort de Bam, sans doute, ne connaissait Charm-el-cheikh. Aucun mort de Charm-el-Cheikh ne connaissait, sans doute, Bam. Et ce sont les mêmes morts. Et c'est le même Dieu. Et c'est la même imagination qui se promène dans les rues dévastées de Bam et dans les débris parsemés de valises du désert égyptien. Je suis ? 
 










2003 2002 2001 2000