Diégèse  mardi 13 janvier 2004


ce travail est commencé depuis 1474 jours et son auteur est en vie depuis 15927 jours (3 x 5309 jours)
2004

 ce qui représente 9,2547% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Mais il y a je ne sais quel trompeur, souverainement puissant, souverainement rusé, qui de toute son adresse me trompe toujours. Il n'y a donc pas de doute, moi aussi je suis, s'il me trompe ; et qu'il me trompe autant qu'il peut, il ne fera pourtant jamais que je ne sois rien tant que je penserai être quelque chose ; de sorte que, tout bien pesé et soupesé, il faut finalement poser que cet énoncé, je suis, j'existe, moi, toutes les fois que je le conçois mentalement, est nécessairement vrai. Et pourtant, cela ne suffit pas. Je peux répéter en boucle dans ma tête que je suis, que j'existe, moi, cela ne donne rien d'autre qu'un petit jingle publicitaire sur lequel embraye une chanson de variété idiote. Je me concentre. Et je suis, et j'existe, et moi et moi et moi... Autre chanson de variété. La route défile. Il fait sombre. Chaque faisceau lumineux que je croise pourrait être hostile. Chaque idée nouvelle pourrait être dangereuse, mettre en péril même la capacité à formuler toute pensée.
 
















2003 2002 2001 2000