Diégèse  dimanche 11 juillet 2004


ce travail est commencé depuis 1654 jours et son auteur est en vie depuis 16107 jours (3 x 7 x 13 x 59 jours)
2004

ce qui représente 10,2688% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Car il n'y a vraiment aucune imperfection en Dieu à m'avoir donné la liberté d'accorder ou non mon assentiment à certaines choses dont il n'a pas mis en mon entendement une perception claire et distincte, mais il y a sans doute en moi de l'imperfection à n'user pas bien de cette liberté et à porter un jugement sur ce dont je n'ai pas une intellection correcte. Descartes me fait penser à Mathieu l'évangéliste qui s'épuise et parfois même s'essouffle à faire coller au plus près les actes et les paroles du Christ aux vieilles écritures. Car si je suis une créature divine, je suis à l'évidence imparfait et comment le Dieu parfait a-t-il pu accepter de m'engendrer imparfait ? Alors que la solution est à l'évidence dans la reconnaissance d'une entière différence de nature entre Dieu et sa créature. Et Descartes le sait mais il a peur. Moi aussi.
 















2003 2002 2001 2000