Diégèse  jeudi 24 juin 2004


ce travail est commencé depuis 1637 jours et son auteur est en vie depuis 16090 jours (2 x 5 x 1609 jours)
2004

ce qui représente 10,1740% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Quant à cette indifférence que j'expérimente lorsqu'aucune raison ne me pousse vers un côté plutôt que vers l'autre, elle est le plus bas degré de la liberté et ne témoigne d'aucune perfection en celle-ci, mais seulement d'un défaut, c'est-à-dire d'une certaine négation, dans la connaissance ; car si je voyais toujours clairement ce qui est vrai et ce qui est bon, je ne délibérerais jamais sur le jugement et le choix à faire, et ainsi, tout en étant pleinement libre, je pourrais pourtant ne jamais être indifférent. La fin de ce paragraphe est si belle que son sens philosophique est pour moi entièrement caché par le cortège poétique qui l'accompagne et le début du paragraphe agit alors comme une formule magique incompréhensible, recette complexe qui me permettrait de ne jamais être indifférent, indifférent aux autres, indifférent aux jours et je ne sais déclaration plus vivante que ce refus de l'indifférence, et je ne sais de déclaration plus amoureuse aussi. Mais je sombre de nouveau.
 















2003 2002 2001 2000