Diégèse  lundi 3 mai 2004


ce travail est commencé depuis 1585 jours et son auteur est en vie depuis 16038 jours (2 x 36 x 11 jours)
2004

ce qui représente 9,8828% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Il n'est assurément rien en tout cela qui ne soit manifeste par la lumière naturelle si l'on y prête une attention scrupuleuse. Mais quand je suis moins attentif et que les images des choses sensibles aveuglent le regard de l'esprit, il ne m'est pas si facile de me rappeler pourquoi l'idée d'un être plus parfait que moi procède nécessairement d'un être qui soit effectivement plus parfait ; je veux donc continuer à chercher pour voir si moi-même, qui ai cette idée, je pourrais être, s'il n'existait aucun être qui fût tel. Je me rassure rapidement à l'idée que pour Descartes même, il n'est pas si facile de retrouver le chemin du raisonnement formel qui lui permet d'affirmer un Dieu parfait du seul fait de l'imperfection de sa propre pensée. Je suis imparfait, mais je suis une chose qui pense et si je peux penser la perfection, moi qui suis imparfait, c'est que cette pensée provient d'une perfection unique. Mon Dieu qui a souffert et s'est incarné procède d'une autre foi et sa mathématique sous trois espèces se laisse aborder par d'autres chemins.
 















2003 2002 2001 2000