Diégèse  vendredi 7 mai 2004


ce travail est commencé depuis 1589 jours et son auteur est en vie depuis 16042 jours (2 x 13 x 617 jours)
2004

ce qui représente 9,9052% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Et à coup sûr, si je tenais de moi cela, qui est plus, je ne me serais pas refusé au moins ces choses qu'il est plus facile d'avoir, mais non plus aucune autre de celles dont je perçois qu'elles sont contenues dans l'idée de Dieu, puisqu'il n'y en a aucune qui m'apparaisse plus difficile à faire ; et s'il y en avait plus difficile à faire, à coup sûr aussi elle m'apparaîtrait plus difficile, si du moins je tenais de moi le reste de ce que j'ai, puisque j'expérimenterais que ma puissance y rencontrerait ses bornes. Bref, si Descartes était Dieu, il ne se refuserait rien. Je ne sais pas comment est la formulation latine. Cette traduction récente est plus claire que l'ancienne, et pourtant, on ne s'étonne plus dès lors qu'il soit difficile, même pour Descartes, de toujours se rappeler comment il construit l'idée formelle d'un Dieu parfait. 
Je ne sais pas si je me rappellerai encore, demain, accroché à mon asymptote alors qu'elle n'est pas encore tangentielle, l'état de son raisonnement.
 













2003 2002 2001 2000