Diégèse  vendredi 14 mai 2004


ce travail est commencé depuis 1596 jours et son auteur est en vie depuis 16049 jours (11 x 1459 jours)
2004

ce qui représente 9,9445% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Mais non ! Comme je l'ai dit déjà auparavant, il est manifeste qu'il doit y avoir pour le moins autant dans la cause que dans l'effet ; et pour cette raison, puisque je suis une chose qui pense, ayant en moi une certaine idée de Dieu, quelle que soit finalement la cause assignée à mon être, il faut avouer qu'elle aussi est une chose qui pense et qu'elle a l'idée de toutes les perfections que j'attribue à Dieu. Quelle que soit la cause assignée à mon être, il pense, il éprouve de la joie et il souffre et en cela il expérimente l'idée d'une pensée infinie et éternelle, celle d'une d'une joie immense et l'idée des souffrances de l'enfer. Le Christ, le Fils de l'homme, est le Dieu de cette complétude de l'homme, avec sa raison, ses joies et ses peines, dans une confrontation continue avec le Royaume.
 















2003 2002 2001 2000