Diégèse  vendredi 21 mai 2004


ce travail est commencé depuis 1603 jours et son auteur est en vie depuis 16056 jours (23 x 32 x 223 jours)
2004

ce qui représente 9,9838% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Il me reste seulement à examiner comment j'ai reçu de Dieu cette idée. En effet, je ne l'ai pas puisée des sens, et jamais elle n'est survenue en moi de manière inattendue, comme font d'ordinaire les idées des choses sensibles, quand ces choses se présentent ou semblent se présenter aux organes externes des sens ; elle n'a pas non plus été forgée par moi, car je ne puis absolument rien en soustraire, rien n'y ajouter ; et par conséquent il reste qu'elle me soit innée, tout comme aussi m'est innée l'idée de moi-même. Et pourtant l'idée de Dieu peut venir de moi, de moi-même, par la seule extension à l'infini du peu de qualités que je m'accorde, comme le voyageur peut imaginer l'infini en regardant le soleil se coucher sur l'horizon et, par extrapolation, imaginer, donc créer, un univers infini. De la même façon l'idée d'éternité se conçoit à partir de la mort, de son expérience même, voire de la seule expérience d'une minute terminée. Alors, rien ne prouve que l'idée de Dieu soit davantage innée que les idées acquises par les sens. Et si j'ai envie moi de connaître Dieu par les sens...
 















2003 2002 2001 2000