Diégèse  dimanche 23 mai 2004


ce travail est commencé depuis 1605 jours et son auteur est en vie depuis 16058 jours (2 x 7 x 31 x 37 jours)
2004

ce qui représente 9,9950% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Et toute la force de l'argument consiste en ce que je reconnais qu'il ne serait pas possible que j'existe avec une nature telle que je suis, à savoir en ayant l'idée de Dieu, si effectivement Dieu n'existait aussi, Dieu, dis-je, ce même Dieu dont l'idée est en moi, c'est-à-dire qui possède toutes ces perfections que pour ma part je puis par la pensée non pas comprendre, mais atteindre d'une manière ou d'une autre, et que n'affecte absolument aucun défaut. Est-ce si important que Dieu existe et ne suffit-il pas que l'idée de Dieu existe en moi ? Car, justement parce que je ne suis aucunement ni un être parfait, ni un être éternel, dans la brièveté incongrue de ma vie, l'idée de Dieu vaut bien Dieu lui-même et il suffit qu'elle m'accompagne. Est-il aussi important d'imaginer comment cette idée m'est venue ? Sans doute, car cela pourrait expliquer comment elle peut ou ne peut pas être réfutée.
 















2003 2002 2001 2000