Diégèse  samedi 29 mai 2004


ce travail est commencé depuis 1611 jours et son auteur est en vie depuis 16064 jours (26 x 251 jours)
2004

ce qui représente 10,0286% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
Et quand je considère que je doute, c'est-à-dire que je suis une chose incomplète et dépendante, l'idée d'un être indépendant et complet, autrement dit de Dieu, se présente à moi, si claire et si distincte, et du seul fait qu'une telle idée existe en moi, ou bien que moi qui ai cette idée j'existe, je conclus que Dieu aussi existe, et que toute mon existence dépend de lui en chacun de ses moments, si manifestement que j'ai la conviction que rien de plus évident, rien de plus certain ne peut être connu par l'intelligence humaine. Je me sens trop fragile pour suivre Descartes sur la pente des certitudes, non que je veuille douter de l'existence de Dieu, révélée par l'incarnation, mais quand, moi, je considère que je doute, alors l'idée de Dieu peut déclencher mes larmes et ma faiblesse au contraste de sa force inouïe s'affaiblit encore et il n'y a alors que la suspension du sommeil qui puisse me rendre à moi-même, accepter ensuite d'être une chose qui pense, un peu, et qui parfois rêve, renforce ses rêves avec les autres, qui parfois rit au soleil dans un idéal d'éternité.
 














2003 2002 2001 2000