Diégèse  vendredi 12 mars 2004


ce travail est commencé depuis 1533 jours et son auteur est en vie depuis 15986 jours (2 x 7993 jours)
2004

ce qui représente 9,5896% de la vie de l'auteur

hier  
L'atelier du texte demain




Les Méditations métaphysiques de Descartes
D'une certaine façon, un commentaire (libre) de Descartes
En outre, j'expérimente que ces idées ne dépendent pas de ma volonté ni par conséquent de moi-même ; car elles s'offrent souvent même malgré moi, comme maintenant, que je le veuille ou non, je sens de la chaleur, ce qui me conduit à admettre que cette sensation ou idée de chaleur survient en moi d'une chose différente de moi, à savoir de la chaleur du feu près duquel je suis assis. Et que dit Descartes si la chaleur qu'il ressent comme étant extérieure de lui ne provient pas du feu de la cheminée mais du corps allongé près de lui.
Mais Descartes refuse encore de prendre en compte cette donnée essentielle que nous ne sommes pas seuls et qu'une pensée qui nierait l'autre serait une pensée enfermée qui ne parvient à rien, une pensée qui se trompe, une métaphysique vaine.
 
















2003 2002 2001 2000